À propos d’orgues

Famille d’instruments à vent, les orgues disposent d’un ou plusieurs claviers et d’un système de soufflerie qui permet d’insuffler de l’air dans des tuyaux.

  • Le buffet est la structure de menuiserie dans laquelle sont placés les tuyaux et les sommiers de l’orgue.
  • Les tuyaux assurent la production du son. De diverses tailles, formes et matières, à résonateur ouvert ou fermé, munis d’une anche ou d’une bouche, chaque tuyau ne produit qu’un seul son, de timbre et de hauteur caractéristique. Chaque jeu désigne un ensemble de tuyaux produisant le même timbre. 
  • La soufflerie regroupe réservoir et production de vent
  • Le sommier, partie la plus délicate de l’orgue, est le dispositif qui distribue l’air sous pression aux tuyaux sonores en fonction des touches actionnées et des registres sélectionnés.
  • Les touches de l’orgue classique français sont réparties sur un à cinq claviers (Positif, Grand Orgue, Bombarde, Récit, Écho) et un pédalier. Chaque clavier correspond à un plan sonore qui peut être joué seul ou avec d’autres grâce à un système d’accouplement.
  • Le registre est le mécanisme qui permet d’appeler un jeu. Il se compose d’un tirant visible sur la console et de la tringlerie qui permet d’en transmettre l’action jusqu’au sommier.
  • La console, incorporée au buffet ou séparée de celui-ci, réunit les claviers, le pédalier, et les diverses autres commandes.

Il existe des orgues de diverses tailles et usages

  • les orgues d’église sont les plus grands et combinent généralement plusieurs plans sonores, activés par plusieurs claviers
  • les orgues positifs sont de petite taille et peuvent être déplacés
  • les orgues en table sont des petits orgues portatifs en forme de table basse
  • les régales sont de petits orgues portatifs disposant uniquement de tuyaux à anches