L’intrépide Jean Rondeau rend hommage à Blandine Verlet, claveciniste, qui fut sa professeure pendant 10 ans, dans un programme mêlant Froberger et Couperin : deux compositeurs souvent joués par Blandine Verlet, avec une “liberté fantasque et poignante”, tout comme sait le faire Jean Rondeau.

Couperin & Froberger : le claveciniste Jean Rondeau rend hommage à sa professeure regrettée Blandine Verlet

Jean Rondeau, © Shura Rusanova

Concert enregistré le 12 octobre 2020 Salle Cortot, à Paris

L’intrépide Jean Rondeau rend hommage à Blandine Verlet, claveciniste, qui fut sa professeure pendant 10 ans, dans un programme mêlant Froberger et Couperin, deux compositeurs souvent joués par Blandine Verlet, avec une liberté fantasque et poignante, tout comme sait le faire Jean Rondeau.

Le concert

Louis Couperin (1626-1661) : Prélude à l’imitation de Mr. Froberger, Allemande, La mignonne, courante en la mineur   Sarabande, La Piémontoise en la mineur 

Johann Jacob Froberger (1616-1667) : Toccata n°2 en ré mineur, Toccata VI da Sonarsi alla Levatione

Louis Couperin :Chaconne en do mineur, Sarabande en ut majeur, Passacaille en ut majeur, Tombeau de Mr. De Blancrocher en fa majeur, Chaconne en fa majeur

Johann Jacob Froberger :Suite I en mi mineur , Allemande, Gigue, Courante, Sarabande, Prélude en la mineur

Louis Couperin :Chaconne en ré mineur , Pavanne en fa dièse mineur

Johann Jacob Froberger : Tombeau fait à Paris sur la mort de Monsieur Blancheroche en do mineur

Jean Rondeau, clavecin

Enregistrement sur le site de France Musiques